Les moulures du Nord : à Shanghai, on peut marcher sur un sol français (Parquet de Versailles)

Les Moulures du Nord a Shanghai avec le parquet de Versailles

 Un article dans la voix du nord pour moulures du nord !!

À Ennevelin, les Moulures du Nord ont fourni le parquet et les éléments décoratifs qui habillent les pièces de réception et le restaurant du pavillon français de l’exposition universelle de Shanghai.
Il suffit parfois des hasards d’un voyage pour décrocher le contrat du siècle. Parce qu’il était assis dans un avion au côté du président de la Compagnie française pour l’exposition de Shanghai, Arnaud Heaulme, le patron d’une petite PME nordiste spécialisée dans les produits de décoration en bois pour l’intérieur et l’extérieur de la maison, s’est retrouvé embarqué dans la plus fabuleuse des aventures.

L’esprit de Versailles

« Il voulait que le pavillon français pour l’exposition universelle de 2010 fasse la part belle au bambou. Je l’ai convaincu que pour symboliser l’esprit français, une autre décoration s’imposait. » Banco !

C’est ainsi que les Moulures du Nord, PME familiale d’Ennevelin près de Seclin, quatorze salariés, s’est retrouvée en charge de concevoir les quelque neuf cents mètres carrés de parquets et moulures des salles de réception et de restaurant du pavillon français.

Un an de travail pour dessiner, fabriquer et monter un somptueux parquet en chêne massif « Versailles Royal Flooring », capable de résister à la chaleur et l’humidité chinoise et surtout aux millions de pas des visiteurs attendus pendant six mois. Pari réussi et surtout une vitrine exceptionnelle du savoir- faire de l’entreprise d’Ennevelin.

« Nous sommes la seule entreprise nordiste présente dans le pavillon officiel français », proclament fièrement Arnaud Heaulme et son épouse Laurence Lestavel, qui ont créé Moulures du Nord en 1992. C’est aussi une carte de visite supplémentaire à ajouter pour l’entreprise qui a déjà fourni le parquet en merbau du Casino Barrière à Lille et celui en wengé de la Bourse à Lyon.

« Dans le bois, il n’y a aucune limite »

« Au départ, nous étions spécialisés dans les seules moulures. Puis nous nous sommes diversifiés dans les parquets. Nous avons été précurseurs dans les moulures vernies puis les bois exotiques, comme le teck, que l’on trouve désormais partout. » Chêne, hêtre, ipé, palissandre, iroko… Bois nobles et exotiques, les essences les plus diverses venues du monde entier se retrouvent dans les trois mille mètres carrés de l’entrepôt d’Ennevelin, dans l’attente d’être travaillées sur mesure pour une clientèle de négociants, de professionnels et de grandes surfaces de bricolage. « Dans le bois, il n’y a aucune limite, tout est réalisable », estime Arnaud Heaulme. Après Shanghai, quel nouveau défi ?

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *